PRESENTER LES CONCEPTS

de la réincarnation

 

Postulat

 

Le concept de réincarnation présuppose la croyance que l’homme est bien plus que ce que nous voyons. En fait, il est une entité psychique (une âme) qui vit sur un plan subtil que nous ne percevons pas et qui s’incarne périodiquement dans un corps physique afin de se développer en se confrontant à des évènements ou expériences qui l’obligent à faire des choix.

L’homme n’est pas un corps qui possède une âme mais une âme qui revêt un corps.

La croyance en une divinité n’est pas obligatoire (par exemple les Bouddhistes) mais la plupart des adeptes croient en l’existence d’une force supérieure que certains appellent dieu(x) ou esprit(s).

 

Le concept de réincarnation

 

Le concept de réincarnation enseigne qu’une même âme descend successivement dans une multitude de corps afin d’atteindre la perfection divine qu’elle avait au départ et qu’elle a perdu par ses choix « malheureux ». C’est un plan de sauvetage qui nous permet d’évoluer. Nous sommes tour à tour homme ou femme, blanc, noir ou autre, riche ou pauvre, etc. Pas de place pour le racisme ou le sexisme! Les incarnations sont autant de chances de se perfectionner.

L’âme porte l’enregistrement de toutes les actions et pensées sous forme akashique (encore plus compacté que le MP3,MP4 ou MP5).

Le corps physique est une projection de l’essence de l’âme modulée par l’hérédité. Les effets de nos choix et actions, comme les aliments, se manifestent dans la structure de nos cellules, dans notre visage, dans nos talents, nos tares. Ce que nous pensons et expérimentons devient partie de nous-mêmes et nous devrons l’affronter si ça se trouve entre nous et notre idéal de perfection. Les forces qui nous poussent vers cet idéal nous font évoluer, les forces contraires nous ralentissent.

L’homme est la totalité de ses pensées, de ses actions, de ses combats, de ses haines et de ses amours. Chaque atome reflète son âme. Il en est une cristallisation.

 

La loi du karma

 

Ce mécanisme fonctionne grâce à la loi du karma qui est une loi d’amour destinée à établir de l’ordre dans l’univers. Il n’y a ni morale ni jugement, ni punition ni récompense. C’est une loi psychologique qui agit au niveau psychologique en s’appuyant sur des circonstances physiques approximatives.

Ce n’est pas la lettre qui compte mais l’esprit. Son but est uniquement pédagogique.

Le mot karma est également utilisé pour désigner les tendances agréables et désagréables qui vont bâtir le destin de chacun. En ce sens, l’existence de l’homme est modelée par son karma et, en partie, par celui des autres. En effet, il existe un karma de groupe : famille, association, ville, nation.

Mais les influences du karma ne sont pas plus importantes que le libre-arbitre. Ce sont les réactions de l’homme à ces forces qui déterminent le développement de son âme. Donc le libre-arbitre et la prédestination coexistent. Le futur n’est prédestiné par aucun dieu ni par aucune loi cosmique. L’homme a toujours le choix. Donc, pas de fatalisme mais de la lucidité. Certes, il est plus facile de se plaindre du comportement des autres plutôt que d’examiner le sien et de le modifier si nécessaire.

La loi du karma peut sembler trop logique, déshumanisée et certains peuvent se culpabiliser par tellement de responsabilité mais il existe une loi encore plus importante.

 

La loi de grâce

 

Par la loi de grâce, dès qu’une leçon est apprise nous n’avons plus besoin de subir toutes les épreuves que nous avons en magasin pour avoir enfreint cette leçon de multiples fois.

Au lieu d’énergiser un schéma (karma) vers un but égoïste le faire vers un but altruiste. La loi du karma est respectée mais le résultat est très différent. Par exemple, une habileté manuelle peut être appliquée pour devenir pickpocket (égoïste) ou prestidigitateur (égoïste ou altruiste selon l’intention) ou chirurgien (altruiste).

Pour activer cette loi de grâce, nous devons nous fixer des idéaux, faire des choix en accord avec ces idéaux et appliquer ces choix. Pour être gracié, il faut être gracieux.

Il est alors possible de vivre son « karma » sous la loi de grâce. Cette loi nous permet de transformer des pierres d’achoppement en véritables marchepieds.

 

L’unité de toutes choses

 

Cette vision nous pousse à assumer toute notre responsabilité concernant notre futur et à nous « sauver » par la mise en œuvre d’idéaux altruistes car nous sommes tous liés, y compris les animaux, les végétaux et les minéraux. En effet, l’univers est UN et nous en faisons partie.

En fin de compte, ce concept est très écologique.

 

Retour                                  Haut de page

A LA VIE PROCHAINE   par Bernard ELMIRA

A LA VIE PROCHAINE   par Bernard ELMIRA

Accueil

 

Découvrir

le roman

Découvrir l’auteur

Découvrir le

1er chapitre

Télécharger

le roman

Commander

le livre

Ajouter vos

commentaires